Jusqu'au dernier. (NICCI FRENCH)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Astrid mène une vie sans histoires entre son job de coursière et la grande maison qu'elle partage à Londres avec plusieurs autres personnes, pour certains des amis de longue date. Jusqu'au jour où, sur son vélo, elle se fait renverser par une voisine. Plus de peur que de mal... sauf que la voisine est retrouvée le lendemain, battue à mort. Puis c'est le tour d'une cliente chez qui Astrid devait aller chercher un colis, et qu'elle découvre sans vie, sauvagement assassinée. Coïncidence ? La police n'y croit guère. Pour Astrid et ses six colocataires c'est le début du cauchemar, surtout lorsque le, tueur frappe à nouveau, cette fois-ci au coeur du petit cercle d'amis. Mais sont-ils vraiment si proches que ça ? Lentement, l'amitié se transforme en méfiance, l'amour en haine, et chacun se demande : qui sera le prochain sur la liste ?

On se doute très vite que le coupable se trouve au sein de ce petit groupe de colocataires. Oui mais lequel ?
L'intrigue nous amène à réfléchir sur la notion de l'amitié. Connaît-on vraiment les gens sous prétexte de cohabiter avec eux et des côtoyer tous les jours ? Est-ce suffisant pour les considérer comme des amis ?
Dans la première partie, on assiste à plusieurs meurtres dont le point commun est inévitablement Astrid. On devine alors que c'est une personne de son entourage mais on ne connaît pas le mobile. Et puis dans la deuxième partie, on change de point de vue car le narrateur est le meurtrier. On rédéroule toute l'histoire mais cette fois-ci racontée et commentée par l'assassin. J'ai trouvé ce procédé très intéressant et ça donne du rythme à la trame.

J'ai beaucoup aimé ce livre et j'ai été assez surprise par l'identité du meurtrier. Je m'attendais au vu du titre et du  résumé à une intrigue classique du genre ils vont tous y passer les uns après les autres comme dans un bon vieux slasher et puis non . C'est bien écrit et l'aspect psychologique est bien présent comme dans la plupart des romans
de ce duo d'auteurs. Ce livre m'a fait penser à un autre auteur que j'aime beaucoup : Ruth RENDELL.

Publié dans La vache qui lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Isa 06/06/2009 15:16

Sophie c'est quoi cette énorme faute à la fin ?!!!!! PENSER ! ou alors il y a un jeu de mot que je ne comprends pas !!! je suis trop sympa de mettre ça en commentaire n'est ce pas ?!!

Les bonheurs de Sophie 06/06/2009 15:48


MDR ! Non pas de jeu de mots juste une vilaine faute de FRAPPE et non d'orthographe ! ça confirme que je n'ai pas les yeux en face des trous en ce moment.
Merci (quand même) de ton commentaire qui m'évite d'être ridicule ...


lilcassie 06/06/2009 12:45

Ah! tu me donnes envie de le lire!

Les bonheurs de Sophie 06/06/2009 12:54



J'espère bien Lilcassie ! Laisse-toi tenter allez !