La mort en prime time. (Jean-Luc BIZIEN)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

La mort en prime time
Pour Sondra, jeune ” vedette ” dont la carrière n’a jamais daigné démarrer, le clinquant tapageur des reality shows constitue peut-être la dernière chance de s’en sortir.

Enterrée vivante avec d’autres jeunes gens dans le labyrinthe de béton d’un abri antiatomique perdu au milieu du désert, elle va faire l’expérience de la haine collective dont la marmite mijote jusqu’à l’explosion finale.

Qu’importe ! Infatigables, les caméras filmeront jusqu’au bout ce combat de reptiles en vase clos, pour la plus grande joie des téléspectateurs.

Ca commence comme les émissions de téléréalité du moment, on fait connaissance avec le casting, typique: des jolies filles un peu concons et très désinhibées et des garçons super sportifs, musclés de partout ou presque. Ces candidats un peu en galère dans leur vie, ont tout fait pour participer à l'émission et ne cachent pas leur joie d'entrer non pas dans un loft mais dans un bunker en plein désert car bien sûr il y a tout plein d'argent à la clé. Très vite on passe aux choses sérieuses: bouffe, alcool, sexe voire tout à la fois. On s'amuse, on rigole, on profite en s'appliquant à faire monter l'audimat . Les candidats sont reliés en permanence à la production via une oreillette et on leur prodigue de bons conseils pour satisfaire l'audimat. Sauf que...
On a affaire ici non pas à des spectateurs mais des sectateurs et la sortie ne fait pas partie du programme. Tout à coup, ce n'est plus drôle et ça tourne au cauchemar ! Vous voulez en savoir plus alors lisez ce livre !
Il est terrible, le suspens monte et on se demande comment tout ça va se terminer. Les personnages sont transformés en rats de laboratoire, on s'épie et c'est du chacun pour soi.
C'est bien vu, on sent que l'auteur a pris plaisir à écrire cette histoire qui, au bout du compte pourrait se révéler plausible car où sont les limites de ce genre de programme? L'homme est un loup pour l'homme et se révèle prêt à tout !
J'ai adoré ce roman, c'est encore et toujours très bien écrit , et cette fois c'est sûr, je suis une grande fan de Jean-Luc BIZIEN.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

sofy 20/07/2009 15:22

Très bonne chronique Sophie, ce roman est vraiment excellent. Tu as su trouver les mots pour montrer comment Jean-Luc BIZIEN avait pris un sujet d'actualité : la télé-réalité et comment tout pouvait basculer très vite.
Il faut que ce livre soit réédité !!!!!

isa 17/07/2009 22:29

Je l'ai acheté dès que j'ai eu ton avis !!!!! Bizien quand tu nous tiens !!!

Les bonheurs de Sophie 17/07/2009 22:43


Je ne savais pas que tu donnais dans la pub.Là tu tiens un slogan Isa ! J'adore !