Ca aurait pu être le paradis. (Camilla GREBE et Asa TRAFF)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Ca aurait pu être le paradis

Siri est psychiatre. Elle travaille dans un cabinet qu'elle a fondé avec ses collègues et amis Sven et Aina. Ses patients ne sont pas très nombreux, mais plus " fous " les uns que les autres : Sara Matteus, ex-prostituée, toxicomane, suicidaire. Peter Carlsson qui souffre d'un délire obsessionnel où il se voit tuer sa petite amie. Charlotte Mimer qui cherche désespérément à tout contrôler, à tout maîtriser, et qui fait régulièrement des crises de boulimie. Siri elle-même ne va pas trop bien non plus. Elle a peur du noir, s'endort toujours la lumière allumée, et n'a pas encore digéré la mort apparemment accidentelle de son mari Stefan... Voici le début de ce nouveau polar suédois écrit à quatre mains par deux soeurs, dont l'une est... psychiatre. Fausses pistes et suspense s'enchaînent à un rythme haletant. Un premier roman très maîtrisé par ces jolies soeurs, déjà saluées comme les nouvelles voix du polar scandinave

 

Encore un polar suédois qui tient toutes ses promesses. Une galerie de personnages lisses en apparence  mais qui cachent des secrets, un mal être ou des blessures plus profondes; l'ambiance glacée et inquiétante propre aux polars scandinaves et un bon suspense malgré une intrigue très classique.

On soupçonne les différents protagonistes à tour de rôle mais la vérité est ailleurs. C'est très psychologique, et pour cause, plusieurs personnages principaux sont psychiatres. On ne s'ennuie pas même s'il n'y a pas de meurtres à toutes les pages.

Certes, le personnage de Siri m'a parfois agacée car je l'aurais aimée plus pugnace et moins centrée sur elle-même, mais elle a des circonstances atténuantes car sa vie n'est pas toute rose et elle a ses propres démons. J'ai également trouvé quelques caricatures du côté des patients de cette jeune psychiatre mais rien qui ne gâche la lecture.

Petit plus, la couverture est très jolie et colle parfaitement au contenu.

Un bon moment de lecture.

 

La chronique de Plume Libre.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Restling 17/10/2010 10:41


J'aime beaucoup les couvertures de ces éditions, elles donnent envie de lire le roman !


Paul Arre 03/10/2010 14:52


Bon matin Sophie!
C'est un "thriller-psycho" fort réussi, et en plus c'est un premier roman. Une des sœurs (Träff) est psychologue, nul doute qu'elle a mis son expertise au service de l'intrigue (la phobie de
l'obscurité de Siri est une bonne idée!)


Richard 29/09/2010 20:32


C'est toi qui me parlait de ta PAL ... sur mon blogue ...
Et voilà que tu viens encore de participer à l'obésité de la mienne ...
Des auteurs que je ne connais pas, une chronique bien écrite, une suggestion de Sophie ...
Et bien, c'est irrésistible !
Merci ...


isa 29/09/2010 19:38


J'aime la couverture et je le trouve très tentant !!! (je le veux bien LOL)