De fièvre et de sang. (Sire CEDRIC)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

De fièvre et de sang

 

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle... Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Sviirta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ? Suspense, angoisse, horreur, sensations étranges, crises de démence, folie meurtrière, rite satanique... Un thriller oppressant qui entraîne ses lecteurs au-delà de la raison.

 

De fièvre et de sang démarre par une scène d'horreur. Une jeune fille est attachée, torturée dans un endroit retiré où personne ne risque de lui venir en aide...

On plonge tout de suite dans l'ambiance angoissante et sombre qui demeurera tout le long de ce roman.

C'est très sanglant, effrayant et captivant. Le fantastique est bien présent mais justement dosé pour éviter l'overdose et faire en sorte que l'histoire tienne ses promesses jusqu'au bout.

Les personnages sont très attachants: Vauvert a beau être un colosse peu soucieux des procédures, il cache aussi une grande sensibilité. Eva, la profileuse albinos est particulière de par sa spécificité génétique mais cache également une blessure profonde dûe à un drame survenu dans son enfance. Elle va d'ailleurs découvrir des éléments à ce sujet qui vont l'anéantir un peu plus encore. Son courage et son obstination contribuent à renforcer l'empathie qu'on a pour elle. Et puis il y les loups... terrifiants et sans pitié dont je ne parlerai pas pour ne point trop en dévoiler.

Le rythme est soutenu et le style fluide nous fait tourner les pages et oublier le temps.

 En conclusion, un très bon moment de lecture qui m'a embarquée et même fait frissonner à plusieurs reprises.

J'avais déjà beaucoup aimé l'enfant des cimetières et j'ai replongé dans l'univers de Sire Cédric avec grand plaisir.

 

Un grand merci à BOB  et aux Editions Le Pré aux Clercs pour ce bon moment de lecture.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Mic 16/05/2010 20:14


Bonjour Sophie,

Ca y est ! je commence cette semaine la lecture du roman de Sire Cédric "De Fièvre et de Sang". J'espère que ce bouquin me réservera de bonnes surprises, cela me donnera peut-être l'occasion de
lire son premier "L'enfant des Cimetières". A bientôt Sophies, MIC.


Les bonheurs de Sophie 16/05/2010 20:43



ah!! J'ai hâte d'avoir ton avis, bonne lecture Mic et bonne semaine !



Séverine 30/04/2010 20:09


Un excellent roman ! J'ai adoré !


MiKa 25/04/2010 21:50


Merci pour ton avis !
J'ai vu beaucoup (trop) de pub autour de ce roman et du coup j'avais un peu peur de me lancer.
Mais ta chronique donne envie, je pense que c'est le genre de roman qui devrait me plaire.


Laure 24/04/2010 20:11


Moi aussi je l'ai reçu en partenariat et tu me donnes trop envie de le lire.


Richard 24/04/2010 13:05


Je ne connais pas du tout cet auteur. Devrais-je commencer par son premier roman ???
Bonne journée


Les bonheurs de Sophie 24/04/2010 13:20



non pas nécessairement Richard, ils n'ont pas de lien commun.