Hiver Arctique. (Arnaldur INDRIDASON)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Hiver arctique

Le corps d'un petit garçon était couché dans la neige lorsque la voiture d'Erlendur est arrivée au pied de l'immeuble de banlieue, en cette fin d'après-midi glaciale de Reykjavik. II avait douze ans, rêvait de forêts, ses parents avaient divorcé et sa mère venait de Thaïlande, son grand frère avait du mal à accepter un pays aussi froid. Le commissaire Erlendur et son équipe n'ont aucun indice et vont explorer tous les préjugés qu'éveille la présence croissante d'émigrés dans une société fermée. Erlendur est pressé de voir cette enquête aboutir, il néglige ses autres affaires, bouscule cette femme qui pleure au téléphone et manque de philosophie lorsque ses enfants s'obstinent à exiger de lui des explications sur sa vie qu'il n'a aucune envie de donner. La résolution surprenante de ce crime ne sortira pas Erlendur de son pessimisme sur ses contemporains. Dans cet impressionnant dernier roman, Indridason surprend en nous plongeant dans un monde à la Simenon. Il a reçu pour ce livre et pour la troisième fois le prix Clé de Verre du roman noir scandinave.


Dans Hiver Arctique, Erlendur doit élucider le meurtre d'un petit garçon thaï qui a été  poignardé. Il est très vite confronté aux préjugés vis à vis des émigrés, aux relations profs-élèves, à la difficulté d'adaptation à l'Islande quand on vient de Thaïlande ...
Parallèlement, Erlendur enquête sur la disparition d'une femme trahie pas son mari, il est toujours aux prises avec ses vieux démons (la mort de son jeune frère) et pour parfaire le tout, sa supérieure qu'il admire est en train de mourir d'un cancer. Un Erlendur pas au mieux de sa forme mais toujours aussi attachant, une enquête complexe et déroutante, des adjoints efficaces et un final au goût amer font de cet Hiver arctique un très bon polar. L'Islande rude et hostile renforce la noirceur de l'histoire. J'ai beaucoup aimé !

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

dasola 18/04/2010 21:46


Bonsoir, je suis fan des romans d'Indridason depuis qu'ils sont traduits en français. Hiver arctique et Hypothermie sont à lire et à conseiller. Je n'avais pas apprécié L'homme du lac, c'est le
seul des six. (mes billets des 22/10/10, 13/03/09 et 07/04/10). Bonne soirée.


Mélo 27/01/2010 10:10


je les lirais tous, c'est sûr ! J'avais beaucoup aimé La femme en vert.


Taylor 19/01/2010 10:23


encore un livre de plus dans ma wishlist !! tu es vraiment sans pitié.


MyaRosa 18/01/2010 22:15


Olala... Il faut vraiment que je découvre cet auteur. Il me fait de l'oeil, mais quand je vois la taille de ma PAL... je résiste!


Isa 18/01/2010 21:20


j'attends le prochain avec impatience !!!!!!! je l'ai pré-commandé donc bientôt dans ma boîte aux lettres !