Je ne suis pas un serial killer. (Dan Wells)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Je ne suis pas un serial killerJohn Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

 

John Wayne Cleaver est un serial killer en puissance, il en présente presque toutes les caractéristiques: énurésie nocturne, tortures sur les animaux, fascination pour le sang etc etc... Pour parfaire le tout, il travaille avec sa mère et sa tante dans un funerarium, et les morts, il les côtoie tous les jours. Oui mais voilà, John est parfaitement conscient de son "état", il en discute même régulièrement avec un psy car il ne veut en aucun cas devenir un tueur. Il va s'efforcer d'étouffer ses pulsions, de donner le change à amis ou voisins mais des crimes atroces juste à côté de chez lui vont lui compliquer la vie. Il va mener sa propre enquête, bien décidé à neutraliser le tueur.

J'ai d'abord été attirée par la couverture que je trouve très réussie et puis Sonatine est pour moi un gage de qualité. Et...je ne m'attendais pas du tout à ça. Ca commence comme un bon polar noir et puis d'un coup on bascule dans le fantastique qu'on ne voit pas arriver. L'histoire n'est pas spécialement originale si on occulte cet aspect mais le personnage de John est intéressant. Ses efforts pour contrecarrer son destin et sa fascination pour les serial killers le rendent atypique et étrange. Ajoutez à cela le fait qu'il n' a que quinze ans et qu'il est perpétuellement sur le fil et vous obtenez une lecture plaisante, saupoudrée d'humour noir et légèrement timbrée.

 

A noter que Je ne suis pas un serial killer est le premier tome d'une trilogie à paraître.

 

La chronique de Montse sur  Plume Libre.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Mystix 04/05/2011 22:50


A vrai dire, ça ne donne pas envie de se précipiter dessus, mais tu as "passé un bon moment". Bon. Et le synopsis est quand même diablement attirant. Je vais faire comme si je n'avais rien lu a
propos du fantastique et je vais essayer de le lire bientôt ^^


Lystig 01/05/2011 23:53


je l'ai déjà noté !


sofynet 29/04/2011 14:50


Assez tentant. J'aime le titre, et je suis curieuse de lire cette histoire... Allez, je note !


Manu 24/04/2011 20:55


Le côté gamin qui torture des animaux et puis le fantastique me font passer !


Les bonheurs de Sophie 25/04/2011 17:45



ça ne m'étonne pas vraiment Manu :)



Richard 24/04/2011 12:08


Bonjour Sophie,
Ton avis me semble mitigé ... Je me trompe ??
Joyeuses Pâques !!!


Les bonheurs de Sophie 25/04/2011 17:47



Non tu ne te trompes pas Richard, j'ai été surprise par le côté fantastique et j'ai trouvé que ça partait un peu trop en vrille, mais j'ai passé un bon moment malgré
tout.