L'enfant de personne. (Charlotte LINK)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

L'enfant de personne

Un soir de juillet 2008, Amy Mills, étudiante dans une ville côtière du Yorkshire, est sauvagement assassinée, le crâne fracassé contre un mur. Quelques mois plus tard, non loin de là, on retrouve dans un ravin le corps d'une septuagénaire, Fiona Barnes, dont la tête a été écrasée à coups de pierre. Le mode opératoire similaire laisse penser que les deux affaires sont liées. Si l'enquête piétine, des zones d'ombres dans le passé de la vieille dame ne tardent pas à apparaître. Placée dans une ferme du Yorkshire pendant les bombardements de Londres en 1940, Fiona, alors âgée de 11 ans, s'était liée d'amitié avec Chad, l'un des fils de la famille d'accueil. Par jeu, tous deux avaient pris en grippe un orphelin handicapé mental,lui aussi logé à la ferme. "Nobody", comme le surnommaient cruellement à l'époque les deux enfants tortionnaires, a t-il, des années plus tard, cherché à se venger ?

Charlotte Link fait partie des auteurs dont on ne se lasse pas. Elle a le don d'embarquer son lecteur à peine l'histoire commencée. C'est le cas une fois de plus, avec L'enfant de personne.

Sur fond d'intrigue policière, relativement classique, proche d'un Whodunit, elle nous raconte une histoire touchante et dramatique. Sa grande force reste la psychologie des personnages, qui sont souvent différents de ce qu'ils montrent en apparence. Les allers retours dans le passé nous donnent peu à peu les clés et les ramifications dans le présent prennent tout leur sens, pour faire la lumière sur la vie de ce petit garçon, cruellement nommé Nobody. 

Je l'ai souvent dit dans mes billets au sujet de cet auteur, Charlotte Link a un vrai talent de conteuse et ces histoires, aussi cruelles soient-elles, happent le lecteur du début à la fin. Le style est plaisant et le tout est divertissant. Un très bon moment de lecture.

 


Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article