L'histoire très ordinaire de Rachel DuPree. (Ann WEISGARBER)

Publié le par Les bonheurs de Sophie



L’été est caniculaire et la sécheresse fait rage en cette année 1917 dans le Dakota du Sud. Pour Rachel et Isaac DuPree, rares fermiers noirs de l’ouest américain, les temps sont plus que durs. Mais Isaac est fier, ambitieux aussi. Déterminée à donner à ses enfants la vie qu’ils méritent, et à les sauver d’une mort certaine, Rachel devra trouver en elle la force de faire ce qui est juste, et ce en dépit de son mari... 
 


C'est une histoire simple oui mais ordinaire non ! Peu de gens ont le courage et la volonté de Rachel DuPree. On découvre sa vie de servante noire qui épouse un homme noir lui aussi mais de condition supérieure, Isaac. Ce mariage vaudra à celui-ci d'être renié par sa famille. Rachel et Isaac ont pour ambition d'être propriétaires terriens et quittent la ville pour s'installer dans les Badlands, qui se révéleront bien hostiles.
C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu cette histoire. Rachel privilégie sa vie de mère de famille nombreuse au détriment de sa propre existence de femme. Elle fait preuve d'un grand courage face aux difficultés de la vie. Elle est seule et loin des gens qu'elle aime et elle est souvent partagée entre le coeur et la raison. Rachel se conforme à ce que sa condition de femme noire implique, contrairement à son mari qui veut absolument en sortir.
L'auteur nous décrit également la place des "nègres" (mot affreux mais utilisé dans le livre)dans la société de l'époque et leur rapport  houleux avec les indiens du Dakota.
Le style est simple et fluide et ça se lit tout seul. J'ai beaucoup aimé l'histoire triste mais pas si ordinaire de Rachel.

A noter que ce livre est une avant-première France Loisirs donc non disponible encore à la vente en dehors de cette enseigne.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Mic 06/12/2009 11:44


J'étais très intéressé par ce livre, mais il y avait peu de réactions sur le blog France Loisirs, j'étais un peu déçu. Gràce à ton billet, je vais me le procurer, la couverture est si jolie. Pour
la petite info : niggers est le mot usité dans la langue anglaise...
A bientôt Sophie et bonne semaine.


Catoche 06/12/2009 11:12


Moi aussi, il me tente !


Isa 06/12/2009 09:53


Il me tente bien !