La géométrie du tueur. (Laura SADOWSKI)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

La Géométrie du tueur

Voilà deux ans que la fille unique de Mathis Clay h, avocat, a disparu une nuit sans laisser de traces. Depuis, divorcé, dépressif et insomniaque, il tente de surmonter sa douleur en assurant des permanences pénales qui le font errer des parloirs des commissariats aux couloirs des tribunaux.L apparition soudaine d un tueur en série et maître chanteur, dont le procès est imminent, va le plonger dans un effroyable dilemme : réussira-t-il à faire acquitter ce psychopathe criminel pour obtenir la vérité sur la disparition de sa fille ? Et si elle était toujours en vie ?
Saisissant et haletant, le nouveau roman judiciaire de Laura Sadowski nous entraîne dans une enquête terrifiante doublée d une quête bouleversante.

Coupable ou non coupable ? Tout individu a droit à la présomption d'innocence et a le droit d'être défendu quelles que soient les horreurs qu'il ait pu commettre. Du début à la fin, nous nous posons la question au sujet de Jacques Degas: a t-il commis tous ces crimes horribles dont on l'accuse? Ce Degas clame son innocence mais son attitude méprisante joue contre lui. Il faut dire qu'il a engagé Mathis Clay'h, ou plutôt forcé Mathis Clay'h à le défendre contre des informations au sujet de sa fille disparue deux ans plus tôt et dont il n'a aucune nouvelle. Drôle de situation pour cet avocat qui hait son client mais qui s'échine à prouver son innocence pour enfin reprendre espoir. Mathis est isolé, ne peut en parler à personne et ne peut compter que sur lui-même et sa compétence.

Difficile de poser ce livre une fois entamé. Après un prologue un peu déroutant, on plonge au coeur de l'intrigue et il faut attendre les toutes dernières pages pour enfin savoir. L'avocat Mathis Clay'h est paumé et désabusé et paradoxalement il va retrouver de sa superbe en tentant de faire innocenter l'homme qui pourrait bien être à l'origine de sa déchéance. Le personnage du meurtrier potentiel est particulièrement réussi car on ne sait qu'en penser. C'est finement analysé, très bien écrit et instructif sur le plan prodédural sans jamais être ennuyeux. Un très bon polar juridique.

Un énorme merci à Laura Sadowski pour m'avoir envoyé La géométrie du tueur, dédicacé de surcroît.

J'avais lu et apprécié L'affaire Clémence Lange , L'origine du sexe est dans ma PAL et La peur elle-même devrait bientôt y atterrir.

 

L'avis d'Isa.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Lystig 26/07/2011 00:50


deuxième billet enthousiaste sur ce livre..


TITIYOU 29/06/2011 14:31


la géométrie du tueur un livre que l'on ne peut poser une fois ouvert !! très bon suspens bien écrit un polar juridique a couper le souffle...
a ne pas manquer pour les vacances.


gridou 28/06/2011 09:37


Je vais le recevoir bientôt. Apparemment c'est une bonne pioche. Cool !


Les bonheurs de Sophie 30/06/2011 19:03



Oui Gridou, j'ai hâte d'avoir ton avis.



Isa 28/06/2011 09:07


Bon la prochaine fois tu écriras ma critique car tout est dit !!!