La onzième plaie. (Aurélien MOLAS)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

La onzième plaie
Une crise sociale sans précédent a plongé la France dans le chaos et le désespoir. Partout, les voitures brûlent, explosent, des bandes de casseurs vandalisent les rues. La police débordée traverse une grave crise de confiance.
Dans cette atmosphère survoltée, le commissaire Kolbe, à la tête d'une unité spéciale chargée de lutte contre la pédophilie, est sur la sellette. Ses enquêteurs viennent de découvrir un container de cassettes particulièrement atroces. L'affaire doit être élucidée au plus vite.
Dans le même temps, au métro Porte des Lilas, deux jeunes filles se jettent ensemble sous le métro. Mais s'agit-il vraiment d'un double suicide ?
A rebours d'une société cynique dont la seule règle est le profit et la consommation, les protagonistes du roman affrontent avec l'énergie du désespoir leurs propres démons. Un thriller sombre, foisonnant, complexe, extrêmement bien construit et intelligemment mené.

J'ai eu un peu de mal à entrer dans le livre car il y a beaucoup de personnages au début, notamment chez les enquêteurs et j'avais un peu de mal à m'y retrouver. Puis, j'ai été happée par cette histoire noire et violente. La pédophilie n'est pas un thème facile à aborder, ni à lire mais Aurélien MOLAS a su nous faire partager toute l'horreur de la chose sans tomber dans le graveleux ou le hard, même si certains passages peuvent choquer les âmes sensibles.
C'est bien documenté et l'intrigue tient la route jusqu'au bout. Les chapitres sont courts, le rythme nerveux et on tourne les pages pour savoir qui tire les ficelles. Les personnages des flics sont intéressants car on y rencontre des hommes brisés, des ripoux, des requins...
La onzième plaie est le premier roman de Aurélien MOLAS qui signe là un très bon polar.

Je remercie Ingrid de m'en avoir fait profiter.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Mic 19/03/2010 19:13


J'avais lu le billet d'Isa qui n'avait pas du tout aimé ce livre (avis du reste très intéressant à lire). Mais ton commentaire ainsi que celui de laure (dithyrambique) me fait dire: Mince! et si je
passais à côté d'un bon polar? en plus, ce jeune homme est scénariste de profession, donc ça veut peut-être dire des dialogues "au couteau". Le petit hic, c'est la pédophilie ça je crains beaucoup!
Mais bon, je pense que je ne vais pas passer à côté. Va falloir que je sois patient, car les titres s'accumulent et c'est pas tout çà, il va falloir bosser pour se payer tout ces polars.
Bonne soirée à toi, je vais de ce pas, laisser un petit message à Laure.


Les bonheurs de Sophie 19/03/2010 19:16


Non seulement il faut travailler pour pouvoir les acheter mais en prime il faut trouver le temps de les lire ! et les tentations sont nombreuses, je suis bien
d'accord, mais en même temps c'est réjouissant autant de bonnes lectures en perspective non ?


chris89 01/03/2010 18:18


Oui ! Un bon premier roman, j’aurai bien aimé quand même en savoir plus sur la relation entre prof de psycho et Amandine.


Les bonheurs de Sophie 01/03/2010 18:27


Oui tu as raison Chris, il y a quelques petits défauts mais pour un premier roman c'est pas mal du tout.


Isa 28/02/2010 19:47


Une belle découverte alors...