Le cercle littéraire de amateurs d'épluchures de patates. (Mary Ann SHAFFER)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patatesJanvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Difficile de dire quelque chose qui n'a pas encore été dit à propos de ce livre. Il fait partie en effet des grands succès de ces derniers mois et de nombreux blogs en ont fait la critique, souvent élogieuse d'ailleurs.
Le fait que ce roman soit épistolaire, change un peu du procédé narratif habituel. Les personnages sont hauts en couleurs et on s''attache très vite à Juliet, personnage principal de ce cercle bien particulier. Elle est pleine de fraîcheur et j'ai beaucoup apprécié sa joie de vivre et son humour. Elle s'inscrit dans la lignée des héroïnes romantiques telles que Elizabeth Bennet ou Jane Eyre. La légéreté de la forme et de la narration est mise en balance avec l'horreur de la guerre et des camps de concentration.
J'ai passé un très agréable moment à Guernesey parmi ces amoureux des livres pittoresques à souhait.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

sofiaportos 13/07/2010 12:19


Il est dans ma PAL et j'ai hate de me faire ma propore opinion de la "bête" lol


Mic 05/12/2009 19:59


Merci Sophie pour cette information, je comprends mieux maintenant. A bientôt, MIC.


Mic 05/12/2009 14:41


Bonjour Sophie,

J'ai beaucoup aimé ta critique, c'est idiot ce que je vais dire, mais je me suis bloqué sur le titre (que je trouve personnellement idiot) y-a-t-il un rapport avec l'histoire ?
C'est vrai, on parle beaucoup de ce livre, très présent dans les librairies, un succès qui s'affirme de mois en mois. Alors peut-être qu'un jour, je me laisserai tenter!
A bientôt Sophie, et merci pour tes si jolis billets ...


Les bonheurs de Sophie 05/12/2009 18:43


Bonjour MIC

pour répondre à ta question le titre peu conventionnel de ce roman fait référence à un groupe factice que les personnages de l'histoire inventent pour contourner les restrictions imposées par
la guerre.
Un livre léger, qui se lit bien, parfait pour une pause entre deux livres noirs...


Isa 10/10/2009 18:10


Ta critique est parfaite comme d'hab !!!!


Les bonheurs de Sophie 10/10/2009 18:33


Mais c'est gentil ça dis donc ! Merci