Le dernier souffle, tome 2: le sang. (Fiona McINTOSH)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Le Dernier Souffle, Tome 2 : Le Sang par McIntosh

Attention spoilers !

 

Le général Wyl Thirsk de Morgravia, a vu son meilleur ami se faire décapiter, sa soeur torturée et l'homme qui l'a élévé envoyé à une mort certaine. Tout cela est l'oeuvre du cruel roi Celimus. Ce dernier a jeté son dévolu sur le royaume voisin Briavel et la jeune et jolie reine Valentyna semble condamnée à une alliance politique que son coeur refuse. Pour sauver celle qu'il aime de ce piège mortel, Wyl n'a plus d'autre choix que... trahir et se battre. Mais il doit d'abord maîtriser le don, ce maléfice qui a plongé sa vie dans le chaos et menace de détruire les trois royaumes.

L'auteur nous avait laissés en plein suspense à la fin du Don, et c'est avec une certaine appréhension que j'ai abordé ce 2ème tome car j'avais tellement aimé le précédent que je redoutais la déception. Ce ne fut absolument pas le cas.

Wyl est toujours aux prises avec ce fameux don que lui a légué Myrren et il est déterminé à l'apprivoiser et à comprendre sa signification et le moyen de s'en démettre. De nombreux nouveaux personnages apparaissent, amis ou ennemis et le sang coule à flots. Aucun répit pour les protagonistes ou le lecteur qui va de surprise en surprise.

Célimus est toujours aussi odieux et Valentyna tente de résister au mariage qui certes sauverait son royaume mais ferait de sa vie un enfer. Quant à Fynch et Filou, ils veillent toujours dans l'ombre et le destin du petit garçon se profile tel un poids énorme sur ses frêles épaules. 

J'ai trouvé ce deuxième tome beaucoup plus sombre et violent, certains personnages importants trouvant la mort de façon horrible ou étant réduits à des moins que rien. L'aspect politique est plus présent lui aussi, les conflits entre les royaumes de Morgravia, Briavel et Razors s'intensifiant davantage.

Une fois de plus, la fin nous donne envie de nous jeter sur la suite (et la fin), j'hésite à enchaîner ou au contraire laisser passer un peu de temps pour mieux retrouver tout ce petit monde...

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article