Le premier sang. (Sire Cédric)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Le premier sang

Les plus grandes terreurs naissent dans l'enfance et prennent racine au plus profond de nous. Qu'est-ce qui les fait ressurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?

Par une nuit d'hiver glacée, deux flics de la Criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de comptes. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa soeur jumelle, pressent un danger imminent.

Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

Nous retrouvons le duo de flics Eva Svärta, l'albinos tourmentée et Alexandre Vauvert, le géant amoureux de la jeune femme, découverts dans De fièvre et de sang. Ils mènent une enquête chacun de leur côté, l'un à Toulouse et l'autre à Paris et seront pourtant amenés à se retrouver. Comme dans les autres livres de Sire Cédric, on entre très vite dans le vif du sujet à tous points de vue. Le rythme ne faiblit jamais, les scènes chocs nombreuses et on nage en plein cauchemar. Il est ici question de chamanisme, d'occultisme et de croyances en tout genres. Eva est plus que jamais déterminée à retrouver l'assassin de sa mère et de Justyna sa soeur jumelle. Ce qu'elle va découvrir laissera de nouvelles cicatrices, indélébiles et douloureuses. Sire Cédric a un véritable don pour amener le fantastique de façon si naturelle qu'on y croit et on frémit. Le jeu du chat et de la souris entre Eva et Vauvert pimente encore un peu plus l'histoire. La fin est prometteuse, enfin, tout dépend du point de vue où l'on se place...

Un très bon moment de lecture, délicieusement effrayant.

 

Sire Cédric est également l'auteur de L'enfant des cimetières et Le jeu de l'ombre.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article