Les lieux infidèles. (Tana FRENCH)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

 

Les Lieux infidèles

L’existence de Frank Mackey bascula par une nuit de décembre 1983. Il avait dix-neuf ans et attendait Rosie Daly au bout de sa rue, à deux pas du halo brumeux et jaune du réverbère. L’air était froid comme du verre, chargé d’un délicieux parfum de houblon brûlé venu de la brasserie Guinness. Ils avaient prévu de fuir ensemble leur quartier natal dublinois, pour vivre d’amour et de musique à Londres. Mais cette nuit-là, Frank patienta en vain. Rosie ne le rejoignit pas. Vingt-deux ans plus tard, devenu flic spécialisé dans les missions d’infiltration, Frank vit toujours à Dublin. Il a coupé les ponts avec sa famille et n’a jamais eu de nouvelles de son premier amour. Puis un jour, sa sœur l’appelle, affolée : on a retrouvé la valise de Rosie dans un immeuble désaffecté de Faithful Place. Forcé de revenir chez les siens, Frank revisite son passé, ses blessures de jeunesse, et toutes ses certitudes : Rosie est-elle jamais partie ?

 

Dans les années 80, Franck Mackey vit avec ses quatre frères et soeurs dans les Liberties, un quartier ouvrier de Dublin. Il est amoureux de Rosie et les deux adolescents décident de fuir leur misère et de partir pour l'Angleterre. Le soir du départ, Rosie ne viendra pas. Elle a laissé un mot à Franck disant qu'elle partait seule. Le jeune homme part de son côté en abandonnant tout derrière lui.

Une vingtaine d'années plus tard, Franck est divorcé et père d'une petite fille de 9 ans. Un appel de sa soeur va le contraindre à retourner dans ce quartier qu'il déteste et l'obliger à affronter le passé. En effet, une valise contenant les affaires de Rosie vient d'être retrouvée.

Bien des années plus tard, rien n'a changé, le père boit encore et frappe toujours autant. La mère subit en attendant que ça passe, prisonnière d'un mariage sans amour, car en Irlande dans les années 80, pas question de divorcer quand on est catholique. Les frères et les soeurs vivotent dans ce quartier qu'ils n'ont jamais quitté. Le retour de Franck est diificile car cette famille représente tout ce qu'il déteste et ce qu'il a voulu fuir à tout prix. Mais les liens du sang sont forts malgré tout...

Les lieux infidèles est un roman social plus qu'un polar. Il y a bien une intrigue mais pas de rebondissements ni de rythme effréné. L'accent est mis sur la psychologie des personnages, leur vie en vase clos, leur place dans la société et l'atmosphère de Faifhful Place. La route semble toute tracée pour les membres de cette famille, condamnés à vivre dans la misère sociale, et acceptant leur sort sans broncher. Travailler à la brasserie Guinness, se marier, avoir une voiture constituent leur seule ambition. L'alcool et la violence sont omniprésents et la religion influe indéniablement sur les comportements.

On assiste impuissants à un beau gâchis. Le manque de communication, les coups du sort et les non-dits ont des conséquences tragiques sur les Mackey. On est bien loin des paysages verdoyants de l'Irlande, dans les Liberties, tout est gris et désepéré.

J'ai été remuée par cette histoire, qui m'a rappelé d'autres lieux tout aussi noirs, Les lieux sombres de Gillian Flynn., ou certains films de Ken Loach. Je quitte à regret cette famille Mackey, aux personnalités diverses et aux caractères bien trempés.

On ne choisit pas sa famille certes mais on  en a qu'une...

coeur50

Un joli coup de coeur, que j'ai partagé avec Canel, que je remercie d'avoir mis un peu de rose dans tout ce gris.

Val et Apropodelivres nous accompagnaient dans cette lecture et je file voir ce qu'elles en ont pensé.

 

Un très grand merci à BOB et aux Editions Calmann-Lévy pour ce bonheur de lecture.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

christelle30 18/01/2014 18:36

Je suis en train de le lire. Un livre agréable. Je découvre cette auteure. Sympathique. Certes, obscure.. bien écrit. Agréable.
Merci pour ce bel avis
christelle

Lystig 13/03/2011 16:12


à découvrir, donc.


Les bonheurs de Sophie 14/03/2011 17:32



Oui ! d'urgence Lystig !



Mic 05/03/2011 16:15


Ses premiers livres (à tort peut-être) ne m'ont pas donné l'envie nécessaire pour les lires, les internautes de France Loisirs ont accueilli assez fraîchement d'ailleurs ses premiers écrits. Ton
billet en revanche me donne envie de lire celui-là, car l'histoire m'a l'air assez prenante - est-ce plus une critique sociale plus qu'un véritable polar? Finalement, peut importe! lorsque
l'histoire est bonne et surtout bien développée dans l'écrit ... le lecteur y trouve son compte. A bientôt, MIC.


Canel 28/02/2011 21:31


Merci Sophie pour cette LC !
Concernant le livre, on a tout dit, je crois !! ;-))
Une auteur que je suivrai aussi assidument que G. Flynn désormais !


Aproposdelivres 28/02/2011 20:12


J'ai moi aussi pensé à Ken Loach pour l'ambiance dublinoise... Une belle découverte !