Les ronds dans l'eau. (Hervé COMMERE)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Les ronds dans l'eau

Ils étaient cinq à participer au casse le plus audacieux du siècle. Le soir du dernier concert de Frank
Sinatra, le 13 juin 1971 à Los Angeles, cinq hommes ont été assez fous pour voler John Costano, le
parrain de la côte est. Mais au lendemain de la remise de rançon, alors qu'ils trouvent « Be sure you'll die for that » dans leurs sacs remplis d'argent, tous comprennent leur erreur. Quarante ans plus tard ils sont âgés, certains sont morts. Mais une journaliste a rassemblé les pièces de ce puzzle qui ne demandait qu'à revivre… pour le malheur de tous. Au même moment Yvan, serveur dépressif qui voit son ancien amour se trémousser dans l'émission hebdomadaire d'un jeu de télé-réalité, perd son sang froid et commet également l'erreur de sa vie en entrant au mauvais endroit au mauvais moment. Quel est le rapport entre ces deux histoires ? A priori, il n'en existe aucun. Si ce n'est une lueur dans le regard d'un vieil homme. Et les ronds dans l'eau…

 

Peut-on voir notre vie bouleversée à jamais par le simple fait de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment ? C'est ce que va vite découvrir Yvan, pour qui tout va basculer le jour où il voit son ex petite amie dans un jeu de télé réalité.

Jacques, truand à la retraite, reçoit quant à lui la visite d'une femme souhaitant écrire son histoire. Très vite, tout va basculer pour lui aussi. Pas de lien apparent entre ces deux personnages, et pourtant, leur destin est étroitement lié.

Je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer l'essence de ce livre.

J'avais découvert et fort apprécié le premier livre d'Hervé Commère, J'attraperai ta mort. Celui-ci m'a carrément aspirée. une fois ouvert, impossible de le lâcher. La construction est habile et l'écriture sèche d'Hervé Commère nous harponne et nous fait tourner les pages à toute vitesse. Quelle est la part du hasard dans notre vie ? Sommes nous dépendants des concours de circonstances ? Peut-on dévier le cours des choses ou sommes-nous juste condamnés à subir ? Quelles incidences ont nos gestes ou nos paroles ? Autant de questions suscitées par cette lecture palpitante.

Une jolie couverture, une intrigue sinueuse, un zeste d'humour, quelques néologismes bien inspirés et une écriture envoûtante, un coup de coeur tout simplement. coeur50

Monsieur Commère j'aime décidément beaucoup ce que vous faites...

 

Citation : Quand nous ignorons les causes, nous parlons de hasard... Théodore Descrières.

 

Un grand merci aux Editions Fleuve Noir pour cette lecture.

Publié dans La vache qui lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Lu ! c'est vraiment plaisant ! :-)
Et dire que l'auteur était au salon de Rennes, et que je n'ai pas fait attention, n'ayant pas retenu son nom, pourtant croisé sur la blogo !!


Répondre
L


Dommage Canel, car en plus ce monsieur est parait-il très sympathique !


Je suis heureuse que tu aies découvert ce livre.



R

Quand Sophie a un coup de coeur, Richard augmente sa liste à lire !!!
Pour son plus grand plaisir !
Merci chère amie !


Répondre
L


Je souhaite à cet auteur d'être publié par chez toi Richard, bon weekend !



V

C'est gentil mais je l'ai commandé hier soir. Pas pu résister!


Répondre
C

1 de plus à noter sur ma longue liste...


Répondre
L


Et oui ! désolée Cathie hihihi



M

Très bel avis Sophie la tentatrice ! Je vais attendre sa sortie poche car je croule sous les livres, mais ton avis donne fort envie et j'aime beaucoup la citation! ;)


Répondre
L


Moi aussi j'aime beaucoup la citation Mya et moi aussi je croule sous les livres et malgré celà je ne peux pas m'empêcher d'en acheter !