Mémoire assassine. (Thomas H.COOK)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Mémoire assassine

"Mon père a tué ma mère, ma soeur et mon frère. Puis, il a attendu que je rentre à la maison..." Steve Farris a tout pour être heureux: une femme attentionnée, un petit garçon charmant et un job qu'il adore. Cet équilibre apparent va se rompre le jour où il rencontre Rebecca, une chercheuse qui enquête sur les tueries famililales inexpliquées. Les souvenirs remontent, il n'avait que 7 ans quand il revint de l'école un jour, et trouva sa mère, sa soeur et son grand frère sauvagement assassinés. Son père, présumé coupable, avait lui disparu. Qu'est-il devenu ? Comment accepter l'inacceptable ? Et comment échapper à son propre passé ?

 

Steve Farris a vécu un horrible drame alors qu'il n'était encore qu'un petit garçon. Il a trouvé toute sa famille assassinée à son retour de l'école, et très vite c'est son père qui apparaît comme l'auteur de ce carnage. Ce père que Steve n'a jamais revu car il s'est volatilisé juste après les crimes. Depuis, Steve a occulté cette tragédie pour  tenter de construire sa vie et aller de l'avant. Seulement on n'oublie pas son passé aussi facilement. Ce passé va se rappeler à son bon souvenir grâce ou à cause de Rebecca, une jeune femme qui écrit sur des tueurs qui ont un point commun : ils ont décimé toute leur famille alors que rien ne le laissait présager. Commence alors pour Steve, un travail de mémoire qui se révélera être coûteux et obsessionnel. Alors qu'il pensait n'avoir que peu de souvenirs de son enfance, ce sont des évènements et des détails précis qui vont s'imposer à lui. L'image de la famille parfaite va voler en éclats pour faire place à une réalité autrement plus sordide.

Thomas H.Cook n'a pas son pareil pour disséquer les liens familiaux aussi complexes soient-ils. Mémoire assassine ne fait pas exception à la règle. Le sujet est douloureux et cette quête de la vérité, éprouvante. C'est dramatique, noir, peu optimiste et très bien écrit. Le thème m'a rappelé  Les lieux sombres de Gillian Flynn et ce fut un excellent moment de lecture comme souvent avec cet auteur.

L'avis de Pierre de Black-Novel.

 

A noter que Mémoire assassine est un inédit de Thomas H.COOK écrit en 1993. Il est publié en format .2, et ce fut ma première expérience dans ce format. Je dois dire qu'après un petit temps d'adaptation j'ai été agréablement surprise par le côté compact donc pratique de l'objet. A renouveler donc (si je veux pouvoir continuer à vivre autrement qu'envahie de livres par exemple)

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Manu 28/09/2011 21:12


Je suis assez tentée, par le format et le titre. Même si Les feuilles mortes ne m'avaient que moyennement enthousiasmée.


Pierre FAVEROLLE 27/09/2011 20:50


Bonsoir Sophie, forcément merci pour le rétrolien, je n'ai rien à ajouter à ton article tant le talent de Thomas Cook est immense ! Du pur plaisir ! Amitiés


Les bonheurs de Sophie 28/09/2011 18:56



Merci à toi d'avoir suscité l'envie de le lire Pierre ! 



Cathie 27/09/2011 20:42


Je le rajoute dans ma Pal. Par contre, c'est comment le format 2 ? Je ne connais pas...


Les bonheurs de Sophie 28/09/2011 18:57



Le format .2 est nouveau Cathie, c'est très compact, la lecture est verticale, et le papier très fin. C'est particulier et déroutant au début mais ça a un gros
avantage, ça prend largement moins de place !



Isa 27/09/2011 17:41


Ah tu donnes envie j'adore cet auteur ! Le format m'effraie un peu j'avoue :)


Les bonheurs de Sophie 27/09/2011 17:48



Tu vas t'habituer très vite.



la petite souris 27/09/2011 17:30


celui là il faut que je le croque avant la fin de l'année !! heureusement il reste encore 15 mois !!^^


Les bonheurs de Sophie 27/09/2011 17:47



Attention à tes quenottes tout de même, c'est super rigide le format.2