Nature morte. (Louise PENNY)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Nature Morte

 

Le matin de Thanksgiving, on découvre dans le paisible petit village québecois de Three Pines, le cadavre d'une vieille dame aimée de tous. L'inspecteur Armand Gamache, de la Sûreté du Québec, est chargé de l'enquête. Ce meurtre est déroutant. Qui voudrait voir morte une vieille dame aussi gentille ? Le mystère s'épaissit à mesure que l'on met au jour des oeuvres d'art que la victime a longtemps gardées secrètes. Rustiques, primitives et troublantes, ces peintures touchent différemment ceux qui les voient... 

 

Ce livre m'a laissée perplexe, je ne sais quoi en penser. Bien qu'il se déroule au Québec, il a tout de l'atmosphère d'un roman anglais à la Agatha Christie, ce qui d'habitude me ravit. L'histoire tourne autour du meurtre de Jane, vieille dame que tout le village appréciait et qui a été abattue à l'aide d'un arc et d'une flèche. Les suspects ne manquent pas, même si les mobiles ne sautent pas aux yeux. L'intrigue est très classique, avec peu de rebondissements malgré une fin originale et sensée. Ce sont tous ces personnages, habitants du village et amis d'enfance de Jane qui m'ont déroutée. Leurs réactions et leur langage m'ont paru bizarres, artificiels ou déplacés, peu adaptés à leur caractère. Les relations entre les différents enquêteurs, notamment Gamache et Yvonne sont également obscures. Un conflit les oppose, mais je n'en ai saisi ni les tenants ni les aboutissants. Je suis allée au bout sans être emballée plus que ça alors que j'avais entendu beaucoup de bien concernant Louise Penny. Je suis passée à côté de ce roman et je le regrette.


Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article