Nymphéas noirs. (Michel BUSSI)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Nymphéas noirs

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

 

En voilà un polar original, un polar impressionniste ! L'action se déroule à Giverny, dans l'antre de Claude Monet, et de ses nymphéas. Un meurtre a lieu dans ce cadre idyllique et le décor de rêve se teinte de noir. On s'observe et on se suspecte car à Giverny, peu de place pour les secrets et les suspects ne manquent pas. C'est à travers le regard de trois femmes, d'âge et de caractère différents que nous tentons de percer le mystère, aidés par un duo d'enquêteurs bien sympathiques.

Quel bonheur d'enquêter dans ce décor magnifique. Les références à la peinture, l'oeuvre de Monet, sa vie à Giverny sont omniprésentes et ce huis clos est captivant. Les paysages, les couleurs, les images et la poésie constituent un fort joli cadre pour cette énigme. Les enquêteurs ne sont ni alcooliques, ni dépressifs, juste normaux et pour une fois ça fait du bien. Leur duo fonctionne à merveille et donne lieu à des dialogues savoureux et plein d'humour. La touche de noir est pourtant là et bien là. On avance curieux, voulant à tout prix comprendre. J'ai cherché, j'ai été persuadée d'être dans le vrai et j'ai lamentablement échoué. Michel Bussi m'a promenée, baladée dans tous les sens du terme et j'adore ça. J'ai été bluffée et une fois la clé detenue, j'aurais bien recommencé la lecture.

Un auteur dont je lirai à coup sûr d'autres livres, un polar qui sort de l'ordinaire, un cadre enchanteresque, un gros coup de coeur ! coeur50

 

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Cathie 25/04/2011 22:15


Je rentre de Paris ; je suis allée admirer les Nymphéas de Monet au musée de l'Orangerie. Cela m'a donné encore plus envie de lire ce polar...


Les bonheurs de Sophie 26/04/2011 10:20



Oh super Cathie ! je t'envie ça devait être bien joli.



Lystig 21/04/2011 22:25


va voir les billets sur mon blog !


Les bonheurs de Sophie 22/04/2011 16:05



C'est déjà fait !


 



Cathie 21/04/2011 19:05


J'aime beaucoup Monet. Je vais donc rajouter ce titre à ma liste...


Les bonheurs de Sophie 22/04/2011 16:04



Si tu aimes Monet, tu vas être comblée Cathie.



Isa 21/04/2011 14:18


Je note je note !!!!!!!!!! pfiou.... Merci Sophie ! Critique très bonne je trouve et qui donne envie !! tu es de plus en plus forte en critique !


Les bonheurs de Sophie 21/04/2011 18:14



Merci Isa !


Mais ce n'est pas une critique, tout au plus un avis.



Richard 21/04/2011 12:06


Tu as vraiment le don pour me faire faire des découvertes ...
Encore une tentation !!!
Habituellement, tes coups de coeur, je les partage ...
Alors, encore une fois, je suivrai ton conseil, les yeux fermés, en toute confiance.
Merci mon amie !


Les bonheurs de Sophie 21/04/2011 13:41



Merci à toi Richard !