Tokyo. (Mo HAYDER)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Tokyo

Quand Grey débarque à Tokyo, sans attaches, argent ni bagages, elle a beaucoup à prouver et encore plus à cacher. Sa rencontre avec Jason, pour lequel elle éprouve une fascination immédiate, est déterminante: il lui trouve un toit, une maison délabrée vouée à la démolition, et un emploi dans un club à hôtesses très privé. Ses clients ? Des yakusas et un étrange infirme accompagné d'une nurse à la silhouette monstrueuse...

Moeurs inavouables, violence, écrasant secret... Ce nouvel univers est pourtant familier à Grey. Le but de son voyage ? Retrouver un mystérieux film à l'existence contestée datantn de l'invasion de la Chine par les Japonais. Un seul homme pourrait l'aider. Un survivant du massacre qui refuse de répondre à ses questions...

 

Le livre s' ouvre sur un extrait de journal datant de 1937, année au cours de laquelle la Chine a été envahie par les Japonais. Le narrateur va peu à peu y décrire tout un pan de sa vie, marquée par l'horreur de ce qui fut un véritable massacre. Parallèlement, une jeune fille mystérieuse Grey,  débarque à Tokyo et compte bien mettre la main sur un film qui la hante depuis de nombreuses années.

On se doute très vite que les deux histoires parallèles sont liées, et le moment où elles se rejoignent est poignant. Mo Hayder nous offre une galerie de personnages incroyables. Leur ambiguïté, leur côté sombre et borderline ainsi que le milieu dans lequel ils évoluent les rend fascinants. On s'interroge constamment : sur le parcours de Grey, sur ce qui lui est arrivé, sur Fuyuki et son secret, sur la Nurse et son aspect etc etc et bien que tout ne soit pas explicite mais davantage suggéré, l'horreur est bien présente. 

Après avoir eu un mal fou à entrer dans l'histoire (notamment avec les chapitres relatifs à 1937), sans doute dû au fait que ma lecture était trop hâchée, c'est avec avidité que j'ai poursuivi. Mo Hayder a un style inimitable et sait happer le lecteur pour ne plus le lâcher. Elle parvient à distiller l'horreur avec un certain lyrisme.

J'ai découvert toute une partie de l'histoire du Japon que je ne connaissais pas et qui est particulièrement terrible, tout comme les pratiques et la toute puissance des yakusas qui est révoltante.

Tokyo est un polar froid, envoûtant, morbide et cruel qui laisse un goût amer une fois terminé. Du grand Mo Hayder, que j'aime décidément beaucoup. J'ai retrouvé le plaisir (et la noirceur) éprouvé à la lecture de Birdman ou L'homme du soir.

 

J'ai partagé cette lecture troublante avec CanelManu, SoukeeEstellecalim et Claudialucia. J'espère qu'elles l'auront appréciée tout autant.

Publié dans La vache qui lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E

Mon billet enfin écrit, je viens lire ceux des participants, et c'est vrai que c'était une lecture captivante, mais quand même un peu trash.


Répondre
L


Je vais voir ça Estelle, merci !



M

Bonjour Sophie,

Rentrée difficile, pas le temps de me pencher en ce moment sur mon blog! Mais je prends topujours plaisir à flâner chez Sophie et Isa, c'est en quelque sorte : ma petite minute de détente.
TOKYO est peut-être le roman le plus célèbre de l'enfant terrible de la littérature anglaise, un livre que je n'ai malheureusement pas encore lu ... Le mélange polar/fond historique est ce que je
recherche en priorité. et puis cette période de l'histoire sino-japonaise me passionne. MIC


Répondre
L


Débordée aussi Mic, blog au ralenti également mais ça va aller en s'arrangeant, du moins j'espère !



C

J'ai lu "Rituel" de cette auteure et je l'ai bien appréciée. Je note donc ce nouveau titre.


Répondre
L


Tu n'as lu que Rituel Cathie ? dans ce cas le meilleur reste à venir car elle a écrit encore mieux !



L

j'ai, comme beaucoup d'autres lecteurs, fait connaissance avec Mo Hayder à travers ce roman glaçant qui m'avait totalement envoûté ! j'ai bien aimé les suivants mais sans jamais retrouvé ce plaisir
intense qui fut le mien avec celui ci!


Répondre
V

j'ai cru comprendre...
ça faisait longtemps que je les voulait, c'est chose faite, je les ai reçu pour mon anniv en juillet !!! je me régale !!!
a bientôt !!!


Répondre