Trois semaines pour un adieu. (C.J BOX)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Trois semaines pour dire adieu

Jack et Melissa sont les parents adoptifs d'une jolie petite fille de neuf mois, Angelina. Alors que cette famille idylllique semble nager dans le bonheur, ils apprennent que l'organisme qui s'est chargé de l'adoption ne s'est pas assuré que le père naturel de l'enfant avait signé une renonciation à la paternité. Garrett Moreland, jeune père de 19 ans, fils d'un juge influent et bon à rien notoire, réclame à présent son enfant. La loi est contre Jack et Melissa mais ils comptent sur le coeur du juge pour entendre leur supplique: ne pas être séparés de leur fille. Qui pourrait avoir le coeur assez dur pour leur arracher cet enfant. Malheureusement le juge Moreland et son fils Garrett semblent être mus par d'autres desseins que le simple fait de recomposer une famille ou de retrouver leur descendance. Le juge donne trois semaines à Jack et Melissa pour se préparer à perdre Angelina. Ces trois semaines là, Jack et Melissa vont les passer à chercher la faille dans l'armure avec l'appui d'un ami flic...

 

Un thème prometteur: des parents adoptifs réduits à se battre pour garder leur enfant, dont le père est un enfant lui-même et sur la mauvaise pente. La tâche s'annonce d'autant plus ardue que le grand-père de la petite fille est un juge influent et respecté...

Seulement voilà, on voit arriver ce quI va se passer à des kilomètres, il y a peu de suspense et la fin conviendrait mieux à un bon western. Les personnages sont caricaturaux; le mari sans peur et sans reproches, la femme aimante, le copain flic alcoolique prêt à tout, l'e meilleur ami homosexuel, le jeune délinquant etc etc. Même la petite fille n'est pas épargnée: mignonne à croquer (Angelina pour la référence à un ange), charmeuse, limite surdouée tant ses réactions sont peu crédibles pour une enfant de son âge. L'intrigue mêle politique, justice, racisme anti latinos, pédophilie, délinquance et magistrats véreux. Le style a beau être agréable et la lecture aisée, ce qui aurait pu être un bon polar judiciaire est en ce qui me concerne une vraie déception...

J'ai partagé cette lecture avec Canel et XL, plus enthousiastes ?

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Valérie 14/08/2011 17:00


Je n'ai lu qu'un roman de lui mais je n'avais pas été emballée.
Si tu as envie de participer à mon concours, vite vite, il finit demain!


La petite souris 14/08/2011 09:32


moi qui aime les romans de JC BOX ton avis me refroidit un poil ! je vais le lire, mais j'attendrai sa sortie en poche, s'il me décoit je n'aurait pas dépensé beaucoup, s'il me plait, je pourrai me
réjouir de l'avoir lu ^^


Les bonheurs de Sophie 17/08/2011 17:32



Drôlement philosophe cette Petite Souris ! 



XL 13/08/2011 11:45


heureusement que je n'ai pas lu vos commentaires avant ma lecture... mais à cheval donné on ne regarde pas les dents !
partante pour une autre LC en tout cas


Isa 13/08/2011 11:08


Oui mais non car j'ai au lu l'avis de Canel donc... 2 avis bof = sauvetage de PAL !!!


Isa 13/08/2011 10:51


Eh bien... en voilà un qui ne rejoindra pas ma PAL !!! oups la du balai !!!


Les bonheurs de Sophie 13/08/2011 11:01



tu aimerais peut-être Isa, j'ai été agacée dès le début ça m'a gâché la lecture.