Sukkwan Island. (David VANN)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Sukkwan island

 

Une île sauvage du Sud de l’Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C’est dans ce décor que Jim décide d’emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d’échecs personnels, il voit là l’occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu’il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu’au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin.

 

J'avais lu tout et son contraire à propos de ce livre alors j'avais envie de me faire ma propre idée.

Difficile d'en parler sans trop en dire. L'île de Sukkwann est un personnage à part entière. Son climat et sa nature hostiles contribuent à précipiter le drame qui couve. C'est noir, oppressant et pathétique . J'ai compati aux difficultés de survie de Roy et son père mais je n'ai pas pu m'empêcher de maudire ce dernier. Quelle idée de partir sur une île déserte pendant un an comme si on partait en club pendant une semaine !

Dès le début on sait, on sent que quelque chose de terrible va arriver et pourtant je ne m'attendais pas à ça.

La deuxième partie marque un changement sur le plan de la narration et c'est intéressant. La fin ne pouvait être que celle choisie par l'auteur et on est presque soulagés qu'elle arrive.

Ce roman est prenant, dur et triste à la fois. Je suis passée par tous les sentiments.

Un beau moment de lecture.

 

La très belle critique de Mic et l'avis moins enthousiaste d'Isa.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

pichenette 05/07/2010 21:54


Chère Sophie. J'étais tentée par ce livre et curieusement rebutée par la photo de la couverture et la quatrième. Un avis positif fait forcément pencher la balance!


Les bonheurs de Sophie 06/07/2010 16:33



Les avis sont très partagés au sujet de ce livre Pichenette. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne laisse pas indifférent alors franchis le pas et fais toi ta
propre idée.



Mic 25/06/2010 18:19


Bonjour Sophie,

J'étais très impatient de lire ton billet concernant ce magnifique roman. Et j'étais prêt , à lire de ta part, une critique mitigée., concernant "Sukkwan Island". Je suis d'accord à 100% avec toi,
concernant la seconde partie du livre, j'ai beaucoup aimé la fin (il n'y en avait qu'une finalement qui s'imposait et David Vann l'a très intelligemment écrite). Moi aussi j'ai lu quelques
critiques mitigées et honnêtement j'ai été très surpris, car ce jeune auteur américain a beaucoup de talent, ce roman est un polar, un suspense, un merveilleux face à face, un roman d'aventure, un
roman psychologique, bref! il fait réfléchir le lecteur. Et c'est vrai : tu as tout à fait raison d'être déconcertée et en colère par rapport au personnage du père. Il est clair, qu'il se sert de
son fils pour tenter de régler ses problèmes personnels, pauvre gosse! Enfin, tu vois je pourrais t'en parler jusqu'au bout de la nuit. Je suis très content que ton blog, incite tes amis
visiteurs-lecteurs à découvrir ce livre et surtout à le lire., car c'est vraiment dommage de passer à côté de l'un des meilleurs livres de l'année. Vive David Vann. Je t'embrasse, MIC.


Les bonheurs de Sophie 25/06/2010 18:59



Je dois dire que ta belle critique concernant Sukkwan Island m'a poussée à franchir le pas et je ne le regrette pas.


Merci à toi Mic !



Richard 21/06/2010 22:24


Bonjour Sophie,
Ce livre est déjà sur ma table de chevet. Il n'attend que les vacances pour me sauter dans les mains. En attendant, j'ai quelques chroniques en "gestation" et peu de temps pour les écrire !!!
Ah la misère d'être passeur culturel !!!
Bonne journée
Amitiés


lilcassie 21/06/2010 19:31


Le résumé intrigue... si je n'avais pas une aussi grosse PAL, je me laisserais peut-être tentée pour juger par moi-même.


nodreytiti 21/06/2010 19:09


J'ai très envie de lire ce livre pour me faire également ma propre opinion. Merci pour ta critique.