La cave. (Richard LAYMON)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

La cave

On l'appelle la Maison de la Bête. Certains la visitent comme une attraction, attirés par son histoire de meurtres et d'esclavage sexuel. Ils y entrent sans savoir qu'ils n'en ressortiront jamais. Les hommes sont rapidement achevés. Quant aux femmes, c'est un sort bien plus funeste qui les attend. Mais le pire dans cette maison, c'est ce qu'il y a en dessous. Derrière la porte de la cave, au pied des escaliers grinçants, vit une créature purement maléfique. La nuit, quand la maison est plongée dans l'obscurité et le silence... la bête sort.


Nous suivons 2 histoires parallèles : celle de Donna et sa fille Sandy qui fuient le père de cette dernière, tout juste sorti de prison après l'avoir violée quelques années plus tôt et celle de Jud et Larry qui traquent un monstre tapi dans une vieille demeure délabrée et qui aurait assassiné le meilleur ami de Larry quand ils étaient enfants. Le point commun de ces personnages est "la maison de la bête", où ils vont se croiser pour ne plus se quitter. Cette maison a été le théâtre de meurtres atroces et sa propriétaire en a fait un lieu de visite touristique dans un but lucratif. La nuit venue, une chose étrange sort et tue les malheureux qui osent s'aventurer pour tenter de percer le mystère.

Ce livre est un véritable page-turner, on a bien du mal à le lâcher car on meurt de curiosité et on a envie de savoir si la bête existe réellement et si elle est humaine ou non...
Il y a pourtant quelques points qui m'ont légérement gênée : la relation amoureuse de 2 personnages principaux qui n'est pas très crédible car trop rapide, le fait que l'auteur mette en scène des personnages durant plusieurs pages puis les abandonne tout d'un coup sans qu'on sache ce qu'ils deviennent et la fin qui m'a semblée un peu farfelue.
Ces détails n'ont cependant pas gâché mon plaisir, "la cave" reste un très bon moment de lecture à dévorer que je vous conseille vivement. Attention cependant , certaines scènes de pédophilie assez crues peuvent choquer les âmes sensibles.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Catoche 19/08/2009 14:52

On peut dire que tu as l'art et la manière de donner envie aux gens de lire un livre !

Isa 19/08/2009 13:53

Je crois que celui ci me tentait et ensuite ne me tentait plus du coup je ne sais plus !!!

superzoe 19/08/2009 13:15

tes commentaires m'ont intrigués, je vais donc devoir (lol) le lire.
Merci de ta critique miss