L'enfant aux cailloux. (Sophie LOUBIERE)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

L'enfant aux cailloux

Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s'ennuient tellement-surtout le dimanche- qu'elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins. Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s'installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps, triste, maigre, visiblement maltraité. Un enfant qui semble appeler à l'aide. Un enfant qui lui en rappelle un autre...

Armée de son courage et de ses certitudes, Elsa n'a plus qu'une obsession: aider ce petit garçon qui n'apparaît ni dasn le registre de l'école, ni dans le livret de famille des voisins. Mais que peut-elle contre les services sociaux et la police qui lui affirment que cet enfant n'existe pas ? Et qui est vraiment Elsa Préau? Une dame âgée souffrant de solitude comme le croit son fils? ou une femme lucide qui saura croire à ce qu'elle voit ?

Ca commence comme un thriller: une vieille dame est la seule à voir un petit garçon dans le jardin des voisins alors que ces personnes ont deux et non trois enfants. Mais l'enfant aux cailloux est bien plus qu'un simple thriller. Pas de sang, de meurtre ou de serial killer, mais des thèmes forts tels que la maltraitance, la solitude et la famille dans toute sa complexité.

On s'interroge perpétuellement au sujet d'Elsa. Vieille folle solitaire ? paranoïaque? misanthrope ? affabulatrice ? La personnalité de cette vieille dame est bien plus complexe et n'a pas fini de nous surprendre. Son acharnement résulte de drames et secrets enfouis de sa vie passée. La relation douloureuse qu'elle entretient avec son fils Martin, médecin peu soucieux de sa mère, est conditionnée par des évènements que nous découvrons peu à peu. Quant au petit garçon d'à côté, fictif ou bien réel, il va devenir la raison de vivre d'Elsa qui va se battre pour prouver ce à quoi elle croit. Il est bien difficile de démêler le faux du vrai, on s'interroge, on suppose et les révélations viennent tout bousculer, jusque dans les toutes dernières pages.

Une jolie plume, un polar psychologique efficace et très rythmé.

Un livre bouleversant, effrayant et émouvant. Un énorme coup de coeur. coeur50

Un grand merci à Canel pour le prêt de cette pépite et à Sofy de Zonelivre pour m'avoir incitée à cette très belle lecture.

 

Je connaissais la voix de Sophie Loubière, car j'écoutais souvent ses émissions "Parking de nuit" et "Dernier parking avant la plage" sur France Inter. Je suis heureuse maintenant de connaître sa plume et j'ai très envie de découvrir ses autres romans noirs, notamment Dernier parking avant la plage et Dans l'oeil noir du corbeau.


Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article