Le bâtard du bois noir. (Hubert de MAXIMY)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

 

Le bâtard du Bois noir

Il m'a battu trop fort. Alors je m'en vais. J'reviendrai jamais ! " A cinq ans, Marius avait voulu fuir les gifles du maître, le travail harassant, les sabots trop petits, une enfance terrible. Dur d'être un " bastardou " dans les années 1900, à la ferme du Bois noir, un domaine perdu du Haut-Velay... Pourtant, il avait l'amour rude de sa mère, fille de ferme, celui de Jeanne aussi. Mais voilà, la première cachait le secret de sa naissance et la seconde un amour interdit... Qui s'étonnerait dès lors que, jeune adulte, il s'engage en août 1914, décidé à se faire tuer ? Mais la guerre provoque d'étranges rencontres. Et, si les obus creusent des tombes, ils mettent parfois au jour des secrets de famille...

 

Il me fallait une pause entre deux polars bien noirs et j'avais envie de verdure. J'ai donc sorti ce roman régional de ma PAL.

Toute la première partie est agréable car nous faisons connaissance avec les différents protagonistes et notamment de Marius "lou Bastardou" qui se jette dans la guerre pour oublier son amour impossible pour Jeanne qu'il croit être sa soeur. Le contraste entre les campagnes paisibles et les tranchées est intéressant. Les forçats de Cayenne dont Marius devient le chef sont eux aussi bien différents des paysans de Haute-Loire. Par contre je n'ai pas du tout aimé la fin complètement invraisemblable et qui arrive comme un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Une lecture qui aurait pu être agréable mais qui m'a agacée sur la fin.

A noter qu'une suite avec les mêmes personnages est parue : La revanche du Bâtard.

 

 

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

pichenette 05/07/2010 22:05


Pas facile d'écrire un livre sur l'enfance et la campagne. Cela a si bien été fait par ailleurs!


Mic 27/06/2010 19:09


J'ai toujours adoré les romans dits "régionaux", les français en particulier excellent dans ce genre, malheureusement j'en lis peu, et je suis le premier à le regretter. Il me manque du temps,
surtout lorsqu'on travaille! En vacances depuis hier, là je n'ai plus aucune excuse ... il va falloir que j'en sélectionne quelques uns pour la rentrée. En tout cas, bravo pour la diversité des
lectures que tu proposes, chez "les bonheurs de Sophie" ce n'est pas le choix qui manque. Très bonnes vacances Sophie, MIC.


Les bonheurs de Sophie 27/06/2010 19:21



J'aime beaucoup les romans régionaux aussi Mic mais j'ai souvent du mal à choisir tant les titres sont nombreux.


Les vacances ne sont pas loin pour moi non plus. Bonnes vacances à toi Mic et je te souhaite plein de belles lectures au soleil... ou pas !



Richard 26/06/2010 15:07


Je pense que c'était un antidote un peu trop puissant !
Je me réjouis donc, que pour une très rare fois, je n'aurai pas à prendre en note les bouquins que tu commentes ... Et deux fois de suite !!!
Le Senécal, évidemment !!! Et celui-ci, aussi !!
Alos ma Pile à lire prend donc cette journée de congé sans s'agrandir.
Bonne journée mon amie Sophie !


Les bonheurs de Sophie 27/06/2010 19:22



Je sais aussi faire faire des économies aux amis !


A bientôt Richard.



Ingrid 26/06/2010 13:29


Je passe mon tour ! s'il ne t'a pas plu, c'est sûr qu'à moi ça ne me plaira pas !!!! et on est loin d'un thriller... mon porte-monnaie te dit merci !


isa 26/06/2010 13:09


Je te remercie ! Grâce à toi ma PAL ne se remplira pas d'un livre supplémentaire !