Les fiancées du Pacifique. (Jojo MOYES)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Les Fiancées du Pacifique

Le 2 juillet 1946, quelque six cent cinquante-cinq épouses de guerre australiennes embarquèrent pour un voyage exceptionnel : elles allaient faire cette traversée sur un porte-avions, le Victorious, pour retrouver leurs époux britanniques. Elles furent accompagnées par plus de mille cent hommes, ainsi que par dix-neuf avions pour un voyage qui dura environ six semaines. La plus jeune des épouses avait quinze ans. L'une d'entre elles au moins devint veuve avant d'atteindre sa destination. Ma grand-mère, Betty McKee, fut l'une des plus chanceuses et vit tous ses espoirs comblés. Ce roman, inspiré par ce voyage, lui est dédié ainsi qu'à toutes ces épouses qui ont été assez courageuses pour croire en un avenir incertain à l'autre bout du monde.

 

Ce livre est inspiré d'une histoire vraie car la grand-mère de l'auteur faisait partie de ces six cent femmes embarquées sur le Victoria.

Nous suivons donc la vie de ces épouses à bord de ce gros bateau plus tout à fait neuf et  qui les emmène retrouver leurs époux à al fin de la guerre. Cette traversée ne sera pas une croisière idyllique, elles sont entassées dans de minuscules cabines, doivent se plier aux règles et éviter les hommes de l'équipage. La promiscuité et le manque d'affection seront fatals à certaines.

On suit plus particulièrement la vie de Margaret, future maman empathique, Avice, superficielle et égocentrique, Jean, frivole et immature et Frances, qui cache un lourd passé.

J'ai trouvé ces femmes bien courageuses. Elles quittent confort et famille pour rejoindre leur mari qu'elles connaissent à peine pour certaines. Ce voyage va se révéler tragique ou initiatique selon les cas. La vie à bord est racontée de telle façon qu'on ne s'ennuie pas. Le style est léger et les 600 pages se lisent toutes seules. Je regrette juste de ne pas en savoir plus sur deux de ces femmes qu'on accompagne tout au long du roman et qu'on laisse brutalement sans savoir ce qu'elles vont devenir.

Une lecture distrayante et instructive.

 

C'est le billet de Canel qui m'a incitée à lire ce livre.

Publié dans La vache qui lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Canel 12/09/2010 10:49


Un vrai plaisir, ce livre ! contente qu'il t'ait plu ! :-)


isa 12/09/2010 09:40


J'aime beaucoup la couverture, le livre me tentait mais j'avais lu la même chose que la fin nous laisse un peu sur notre faim c'est dommage...


Les bonheurs de Sophie 12/09/2010 10:27



Ah non il y a une vraie fin ce n'est pas frustrant, ce que je disais concerne juste 2 femmes mais ça ne gâche pas l'ensemble du livre. Je pense qu'il te plairait
beaucoup !