Les visages du mal. (Ruth NEWMAN)

Publié le par Les bonheurs de Sophie


L'atmosphère est devenue irrespirable pour les étudiants depuis que celui que les médias ont surnommé le "Boucher de Cambridge" s'acharne sur leurs petits camarades. Désormais, il ne s'agit plus pour eux de survivre au stress des examens mais de survivre tout court... Le psychiatre Matthew Denison est quant à lui persuadé que sa patiente, la jeune Olivia Corscadden, connaît l'identité du tueur mais que suite à un choc traumatique - sa compagne de chambrée se serait faite éviscérer sous ses yeux - l'information est restée "verrouillée" dans sa mémoire. Qui peut bien jouer ainsi à "Petites décapitations entre amis" ? Un étudiant qui aurait basculé dans la folie ? Un professeur pervers ? Un étranger de passage ? A Matthew de trouver le moyen de faire ressurgir les souvenirs ensevelis dans le subconscient d'Olivia avant que le Boucher ne sévisse à nouveau...



La question est : Qui est réellement le boucher de Cambridge et quelles sont ses motivations ?
Dès le début, nous savons que 3 jeunes filles ont été massacrées de façon atroce, à plusieurs mois d'intervalle. Elles se connaissaient car elle faisaient partie du même cercle d'étudiants de Cambridge. Le récit alterne des retours dans le passé au cours desquels nous suivons les évènements en temps réél et des moments présents. Un enquêteur de police et un psychiatre, amis dans la vie, tentent de percer la vérité.
Les étudiants, loin d'être exemplaires, sont suspectés tour à tour. Il y a beaucoup de faux-semblants et l'auteur sait nous embrouiller. On croit toujours "tenir le bon bout" et on s'aperçoit que non.
Les meurtres sont bien sanglants, aucun détail ne nous est épargné. Les personnalités sont complexes et on se prend au jeu, pour découvrir au final que le plus horrible dans cette histoire réside dans la nature humaine.
Le style de Ruth NEWMAN est nerveux et fluide. On apprend des choses sur l'hypnose, les troubles de la personnalité, les ravages des traumatismes de l'enfance ...
Difficile d'en dire plus sans spoiler le livre. Moi j'ai drôlement bien aimé alors si vous voulez savoir qui est vraiment ce boucher de Cambridge, foncez, vous risquez d'être surpris !



Publié dans La vache qui lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mickaël 20/04/2009 13:54

Excellent !
J'ai adoré... et que légèrement surpris par l'auteur réel des meutres. En effet mes soupçons se sont posés dès le début sur le meurtrier, mais Mlle (ou Mme) NEWMAN, a su détourné l'attention des lecteurs (le mien compris) pour rejeter les soupçons sur un autre personnage du roman... Encore une fois j'ai adoré également.

Les bonheurs de Sophie 20/04/2009 17:53


Merci de ton message Mickaël et au plaisir de te lire, nous avons peut-être d'autres lectures en commun...


superzoe 05/04/2009 18:16

prochaine lecture pour moi!!!

Merci sofihm de ce blog.... j'y viens et par curiosité et par envie surtouttttttttttttt

lilcassie 04/04/2009 21:52

Je résisterai! ;)

Isa (Laura du forum) 04/04/2009 19:32

.... bon... j'en peux plus !! ça serait bien que tu commentes un livre que tu n'aimes pas ! ça m'aiderait moi et mon porte monnaie !!!

Les bonheurs de Sophie 05/04/2009 09:38


Le problème Isa, c'est que quand je n'aime pas un livre je ne vais pas au bout alors je ne peux pas le critiquer ! Mais bon promis, j'essaierai.