De l'eau pour les éléphants. (Sara GRUEN)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

51UvLw0YtOL__SL500_AA300_.jpg

Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d'une inconnue un véritable phénomène d'édition, le coup de cœur de l'Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 30, les trains des petits cirques ambulants sillonnent l'Amérique. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur " plus grand spectacle du monde ". Embauché comme soigneur, il va découvrir l'envers sordide du décor où tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités. Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l'éléphante que nul jusqu'alors n'a pu dresser, dans un improbable trio. Plus qu'un simple roman sur le cirque, De l'eau pour les Eléphants est l'histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l'amour est un luxe que peu peuvent s'offrir.

 

Jacob est un vieil hommde de quatre-vingt dix ans, il vit ou survit dans un hospice, seul et délaissé par sa famille. Un cirque s'est installé devant ses fenêtres et c'est l'occasion pour lui de se remémorer sa vie passée à s'occuper des animaux vedettes d'un grand cirque ambulant.

Dans les années 30, au lendemain de la mort de ses parents, Jacob a décidé de tout abandonner et de ne pas passer l'examen de vétérinaire auquel il devait se présenter. Le hasard va faire qu'il va sauter dans un train qui est en fait le convoi du cirque des frères Benzini. Il va alors devenir soigneur des chevaux, des girafes, des fauves et aussi de Rosie, l"éléphante qui sourit. Très vite il va tomber amoureux de Marlène, écuyère mariée à August, violent et dominateur...

Même si quelques numéros sont évoqués, c'est surtout l'envers du décor et la vie itinérante des nombreux employés du cirque qui est ici racontée. La misère et les rivalités sont le quotidien de cette troupe où les hommes comme les animaux sont maltraités. Les artistes mangent à leur faim, sont payés régulièrement tandis que les employés, étrangers pour certains, mangent quand c'est possible et sont balancés du train sans états d'âme quand ils ne servent plus à rien ou tombent malades. Tout ce petit monde est dirigé par des patrons peu scrupuleux et qui n'ont qu'une seule chose en tête, la rentablilité. Et puis il y a les animaux, qu'on nourrit comme on peut, qu'on bat quand ils refusent d'obéir et qu'on oublie de féliciter une fois leur numéro terminé.

J'ai adoré voyager en compagnie de Jacob, Marlène, Walter, Queenie et Rosie. Ces personnages sont très attachants et leur vie n'est pas toute rose. On est loin des paillettes et du strass. Ce sont plutôt la noirceur et la cruauté qui dominent. Certaines scènes sont assez difficiles car on n'a aucun mal à croire que ça pouvait se passer ainsi.

Un récit émouvant, agrémenté de belles photos d'époque qui viennent illustrer les différents chapitres. coeur50

 

C'est aussi un coup de coeur pour Laure, Pom et Joelle.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

pom' 19/03/2011 18:27


oui, ce roman a été un coup de coeur


Joelle 14/03/2011 16:19


Merci pour le lien :) J'avais vraiment adoré malgré mon peu d'attirance pour le cirque. Et j'attends le film avec impatience mais je ne le verrai qu'en DVD (ce qui fait que j'ai le temps vu qu'il
va sortir au ciné !) car je veux pouvoir pleurer tranquillement en le regardant ;)


Les bonheurs de Sophie 14/03/2011 17:34



Pareil pour moi Joelle, j'attendrai de le voir à la télé ou en DVD car ça sent les mouchoirs mouillés à plein nez



Manu 07/03/2011 21:29


Beaucoup de coup de coeur mais je ne crois pas que je supporterais le côté maltraitance animale.


Les bonheurs de Sophie 10/03/2011 18:04



Je t'avoue que j'ai survolé certains passages cruels car je suis comme toi Manu mais ça reste un très beau roman et je pense qu'il te plairait beaucoup.



Biblio 07/03/2011 13:46


J'ai lu ce livre quand j'étais juré pour le prix LdP et j'ai été envouté. Un bonheur de lecture.


Les bonheurs de Sophie 10/03/2011 18:03



J'ai le sentiment qu'il fait l'unanimité.



Laure 06/03/2011 18:16


J'ai adoré quand je pense que je l'ai gardé au moins un an dans ma PAL quel gâchis


Les bonheurs de Sophie 06/03/2011 18:50



Je l'avais depuis un moment aussi dans ma PAL, je l'avais presque oublié, si c'est pas malheureux !!