Les feuilles mortes. (Thomas H. COOK)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Les Feuilles Mortes

Eric Moore a toutes les raisons apparentes d'être heureux : propriétaire prospère d'un magasin de photos et d'une jolie maison dans une petite ville sans problème de la côte Est, il mène une vie de famille épanouie auprès de sa femme Meredith et de son fils Keith, un adolescent de quinze ans. Cet équilibre parfait va pourtant voler en éclats à jamais... Un soir comme les autres, ses voisins demandent à Keith de garder Amy, leur fille de huit ans. Au petit matin, Amy est introuvable. Très vite, l'attention de la police se porte sur Keith et ce dernier, pataud et mal dans sa peau, se défend maladroitement. Du jour au lendemain, Eric devient l'un de ces parents qu'il a vus, à la télévision, proclamer leur foi dans l'innocence de leur enfant. Alors que l'enquête de la police se recentre autour de Keith, Eric doit lui trouver un avocat et le protéger contre les soupçons croissants de la communauté. Mais est-il tout à fait sûr de l'innocence de son fils ? Si Keith était coupable, et s'il était prêt à répéter son geste... Quelle devrait être alors la responsabilité d'un père? Les feuilles mortes est le récit d'une confiance brisée et celui des efforts héroïques d'un homme pour retenir coûte que coûte les liens qui l'unissent à tous ceux qu'il aime.

Eric Moore, le narrateur, nous raconte l'histoire de sa famille...
Un soir, Keith, son fils, adolescent peu communicatif et mal dans sa peau, va faire du baby-sitting chez les Giordano. Le lendemain matin, Amy, la petite fille qu'il a gardée a disparu. Très vite, la police va soupçonner Keith et une lente descente aux enfers guette la famille Moore.

Ici, c'est le doute et le soupçon qui détruisent tout. Comme l'auteur l'écrit à plusieurs reprises, connait-on vraiment quelqu'un ?  Comme la police, Keith apparaît tout de suite comme le principal suspect de cette disparition et  son incapacité à communiquer, à s'expliquer renforcent cette impression. Son père lui-même en vient à douter.
Parallèlement, Eric doit faire face à des révélations importantes concernant ses parents, son frère, sa soeur, et ces découvertes auront des répercussions inévitables sur sa propre famille.

J'ai été captivée par l'histoire de cette famille heureuse qui vole en éclats. On s'identifie aux parents confrontés au crime possible de leur fils, on se dit que ça pourrait très bien nous arriver et on imagine ce qu'on pourrait bien faire ou pas dans ce cas. La fin est terrible et c'est la boule au ventre que j'ai refermé ce livre.
C'est très bien écrit, touchant, prenant, un livre noir plus qu'un polar, et on n'est pas loin du coup de coeur en ce qui me concerne...

Les avis de CANEL et VAL avec qui j'ai partagé ce très beau moment de lecture.

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Mic 26/03/2010 20:44


Ah! tu as raison, cette couverture là est très réussie, elle parle au lecteur. MIC.


Mic 14/03/2010 14:56


Bonjour Sophie,

Très joli billet... Tu sais j'enrage un peu, car ce titre, a été présent dans le catalogue France Loisirs, pendant de nombreuses semaines et malheureusement je ne l'ai pas acheté. Alors j'espère à
une séance de rattrapage, cet été pourquoi pas, car en ce moment j'ai beaucoup à lire... Tu m'as vraiment donné envie de lire cet auteur, qui a une certaine cote en France. Jusqu'à présent je n'ai
jamais acheté la série noire des éditions Gallimard, je sais c'est idiot de ma part, mais je n'aime pas du tout leur couverture en noire et gris, un peu déprimant. Alors je vais essayer d'être un
peu moins bête cette fois-ci, en commandant à mon libraire préféré, le livre de Thomas H. Cook "Les feuilles mortes". C'est aussi ça, l'intérêt des blogs, apprendre à élargir ses goûts et se
convaincre de changer d'avis. En tout car, merci Sophie d'y être arrivé, t'es vachement forte ... Je t'embrasse, MIC.


Les bonheurs de Sophie 15/03/2010 12:36



Je la trouve plutôt réussie la couverture chez Gallimard, même si ce n'est pas très gai.



MyaRosa 10/03/2010 11:37


Il m'a marqué ce livre, surtout la fin... Je ne m'attendais pas du tout à ça mais j'avais beaucoup aimé.


valérie 09/03/2010 13:22


Je suis ravie de t'avoir virtuellement rencontrée pour cette lecture commune qui m'a un peu moins plu qu'à vous deux mais qui fut tout de même agréable.


Isa 09/03/2010 06:41


Ah ! Si tu n'es pas loin du coup de coeur, je sens que je vais me régaler... belle critique !