Mystère rue des Saints-Pères. (Claude IZNER)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

51CNKSRMKXL__SL500_AA300_.jpg

 

 Comme nombre de visiteurs du monde entier, Victor Legris, libraire rue des Saints-Pères, se rend à l'Exposition universelle où la tour Eiffel, qui vient d'être achevée, trône en véritable vedette. En ce début d'été 1889, les Parisiens ont bien du mal à se frayer un chemin dans la foule qui se presse entre
les kiosques multicolores, dans les allées envahies de pousse-pousse et d'âniers égyptiens... Au premier étage de la tour, Victor doit retrouver Kenji Mori, son associé, et son ami Marius Bonnet, qui vient de lancer un nouveau journal, Le Passe-partout. Mais leur rendez-vous est vite interrompu : une femme vient de s'écrouler sous le coup d'une étrange piqûre. S'ensuit une série de morts inexpliquées qui vont marquer les débuts d'enquêteur de Victor Legris... Ces nouveaux mystères de Paris nous plongent dans la capitale des impressionnistes, ses " villages " et ses quartiers populaires.

 

Ce livre est le premier de la série mettant en scène Victor Legris, libraire parisien et détective amateur.

Nous sommes projetés dans le Paris de la fin du XIXè, lors de l'exposition universelle. Des meutres singuliers sont commis, visant des personnes qui ont toutes visité la Tour Eiffel. De plus, les victimes sont semble t-il décédées suite à une piqûre d'abeille. Victor Legris n'y croit pas vraiment et décide de mener sa propre enquête...

Un voyage dans Paris bien agréable. Certes, l'intrigue est un peu légère mais on suit l'intrépide Victor avec plaisir car pour une fois, il ne s'agit pas d'un flic mais d'un libraire, amateur de culture sous toutes ses formes. Il est entouré de personnages truculents et sympathiques. La Dame de fer est elle aussi très présente et on croise des personnages tels que Gustave Eiffel, Thomas Edison ou Anatole France. La vie du Paris de l'époque est décrite de telle façon qu'on apprend pas mal de choses. J'ai par exemple découvert des petits métiers pittoresques comme vendeur de café à la sauvette.

Une lecture bien agréable et instructive.

 

 

Publié dans La vache qui lit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valérie 30/07/2010 09:35


Je l'ai effectivement trouvé dans mes Spams. Moi aussi, je prends le mien en vacances!


Valérie 30/07/2010 09:25


Ah zut, non. Mais en ce moment, beaucoup de mails filent directement dans les SPAMS sans que je le décide. Je vais y regarder de plus près.


Valérie 29/07/2010 12:25


Toujours pas reçu le sac gagné chez moi?


Les bonheurs de Sophie 29/07/2010 12:30



Si Val je t'ai envoyé un mail de remerciement via ton formulaire de contact tu ne l'as pas eu ?



Richard 25/07/2010 22:01


J'ai lu ce livre, il y a quelques années et j,avais beaucoup aimé le ton "bon enfant". Et comme j'avais acheté le coffret de trois livres ... je retournerai sûrement fréquenté ce personnage.


MicB 25/07/2010 17:46


Incroyable cette histoire! Izner se cachant derrière deux soeurs "bouquiniste", j'ai bien fait de réagir sur ton blog, j'avais imaginé que ce monsieur était décédé, n'importe quoi! Si ça se trouve,
la gentille britannique avec qui je conversais (en français je précise) en savait plus que moi sur l'auteur, heureusement que je n'ai pas fait de gaffes. En tout cas j'aime beaucoup la couverture,
et sûr que celui-là, je me le garde de côté pour plus tard.
PS: étant en ce moment sur Linux, j'ai quelques problèmes avec mon e-mail, mille excuses, j'espère que tout cela va s'arranger prochainement. Amitiés, MIC.


Les bonheurs de Sophie 25/07/2010 20:03



Des gaffes on en fait tous Mic, ce n'est pas grave le principal étant d'échanger !


J'aime beaucoup la couverture également ainsi que toutes celles des autres IZNER d'ailleurs.


(Ne t'inquiète pas pour ton e-mail, il n'y a pas de souci...)