Potens. (Ingrid DESJOURS)

Publié le par Les bonheurs de Sophie

Potens

 

 

Trop d’intelligence rendrait-il inhumain ? Potens fait couler beaucoup d’encre. Beaucoup de sang aussi.
A la suite du meurtre barbare de Charlotte, une de ses membres les plus dépravées, Potens se retrouve dans la ligne de mire de la psycho-criminologue, Garance Hermosa. Club pour ses surdoués, Potens est souvent décrit comme un repaire de génies asociaux et névrosés, parfois décrié et accusé de véhiculer des idéaux eugénistes.
Infiltrée dans le club, la jeune femme défie un assassin aussi habile que manipulateur. Exercice d’autant plus périlleux qu’un évènement tragique la renvoie à un passé qu’elle aurait préféré oublier…
Potens : l’intelligence, c’est d’en sortir. Vivant.

 

Le livre s'ouvre sur l'assassinat de Charlotte que son meurtrier ébouillante et poignarde de nombreux coups de couteaux. L'enquête est alors confiée à Patrick Vivier qui va solliciter l'aide de Garance Hermosa psycho-criminologue à la personnalité bien trempée. Garance infiltre alors un club très fermé : Potens, réservé à des personnes surdouées.

Commence alors pour elle un voyage vers le passé qui ne l'épargnera pas.

 

On plonge tout de suite au coeur de l'action de Potens et ses membres aux egos surdimensionnés. Ces surdoués ne sont pas sympathiques et on se débat dans ce panier de crabes pour essayer de trouver le coupable du meurtre de Charlotte. Les suspects sont nombreux et les personnages si  antipathiques qu'on arrive les soupçonner chacun leur tour. Garance est exceptionnelle, complexe et suscite des sentiments et des émotions différentes au fil de la lecture. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne laisse pas indifférent. On découvre des zones d'ombre de son passé qui nous permettent de mieux la cerner à défaut de la comprendre .Des questions restent en suspens et laissent espérer qu'on la retrouvera bientôt. et à et à ce propos la fin est parfaite car frustrante.

 

J'avais déjà beaucoup aimé Echo, et Potens m'a enchantée. C'est noir, réaliste et construit de main de maître. De plus, Ingrid Desjours que j'ai pu voir en interview récemment domine son sujet (et pour cause..) et est drôlement sympathique.

Longue vie à Nuit Blanche qui décidément nous réserve de bien belles heures de lecture.

 

L'avis de Sofy  de ZoneLivre où vous pouvez également visionner l'interview en question...

Publié dans La vache qui lit

Commenter cet article

Vonnette 26/07/2010 19:57


J'ai lu "Echo" et j'ai beaucoup aimé ! J'ai rencontré Ingrid Desjours en dédicace et c'est vrai qu'elle est très sympathique ! Potens n'est pas dans ma PAL...pour l'instant...!


Canel 15/07/2010 12:20


Je viens de le finir : ça fait du bien un bon polar comme ça ! :-)
Je ne tarderai pas à découvrir 'Echo', je pense !! :-)


Valérie 20/06/2010 16:23


Il semble qu'il reste des exemplaires dispo de ce roman pour le partenariat Livraddict, je me suis donc précipitée dessus après avoir lu ton billet. J'avais beaucoup hésité car Nuit Blanche, ça me
fait un peu peur comme titre d'édition.


Mélo 20/06/2010 14:45


Pourquoi tu dis "et pour cause.." ?

Sinon, tu me donnes bien envie de découvrir ce livre.


Mic 20/06/2010 14:14


Je ne suis pas surpris par ton billet. "POTENS" sera certainement une de mes lectures de l'été ou de l'automne. Je viens de découvrir le petit film lconcernant,Ingrid desjours, dans l'excellente
émission de Marina Carrère d'Encausse (grande amoureuse de polars) et de Michel Cymès tout deux médecins de profession. Ingrid Desjours est une jeune romancière à suivre et à encourager bien sùr!
Quant à ta prochaine lecture, je viens d'apprendre que tu lisais le livre de David Vann "Sukkwan Island", alors là Sophie! je suis très curieux de savoir comment tu va aborder ce livre. Bien sûr,
je ne veux pas t'influencer car il faut toujours lire l'avis des amis avec beaucoup d'intérêt surtout lorsque ceux-ci n'ont pas la même approche que vous. Alors en attendant à bientôt Sophie et
amitiés à toi,MIC.